• Il couvre la majorité des métiers du data management suivant un référentiel de compétences international
  • Il s’adresse au marché du décisionnel en général et de l’analytique en particulier, un créneau porteur qui répond aux besoins complexes de traitement de données au sein des grandes entreprises.
  • Il y a une demande locale et internationale en progression constante.
  • Il s’agit d’une spécialité à forte valeur ajoutée offrant aux développeurs et responsables SI au sein des entreprises des possibilités d’évolution ou de reconversion très intéressantes.
  • Il propose un fin dosage entre compétences scientifiques et techniques nécessaires à une intégration facile en milieu professionnel.

 

 

 

 

La formation BADS a été conçu en conformité deux référentiels de compétences Tunisien et Européen (Référentiel REM-REC en Tunisie et référentiel CIGREF pour les besoins des grandes entreprises Françaises).  Pour la Tunisie, le marché du décisionnel en général et de l’analytique en particulier offrent des perspectives extrêmement intéressantes dans la foulée du mouvement de digitalisation touchant de plus en plus d’entreprises. Mieux, à l'international, les compétences data science constituent une cible très prisée. En effet, l’avènement du Big data exige des compétences plus développées à la fois en termes de collecte et d’intégration qu’en termes de restitution et de prédiction des données.

 

Pour satisfaire à cette demande plusieurs mastères et écoles d’ingénieurs proposent des approches différentes qui traient partiellement le créneau émergent du « data management ».

 

La particularité du mastère "Business Analytics & Data Science " (BADS) est que,d’une part il couvre la majorité des métiers du data management suivant un référentiel international et d’autre part il propose un fin dosage entre compétences scientifiques et techniques nécessaires à une intégration facile en milieu professionnel.

 

 

 

  • La formation BADS est une formation qui s’effectue principalement à distance ; Elle s’étale sur 2 années (3 semestres + 1 semestre pour le stage de fin d’études)
  • Une réunion de démarrage réunissant coordinateur, tuteurs et étudiants est fixée avant le démarrage de l’année universitaire ; la présence à cette réunion est obligatoire.
  • L’enseignement est assuré via la plateforme ENT de l’UVT ; les cours sont mis à la disposition des étudiants par partie et ce, au fur et à mesure de l’avancement du cours.
  • Les unités enseignement (UE) sont constituées par des éléments constitutifs (ECUE) constitués de modules complémentaires de cours et/ou de travaux pratiques.
  • Plusieurs techniques et stratégies d’apprentissage sont mises en œuvre pour faire le lien avec le vécu professionnel des apprenants, en particulier via l’Apprentissage par Projets et l’Apprentissage par Problème.
  • Les étudiants sont appelés à interagir avec le tuteur sur la plateforme  soitpour poser leurs questions soit pour remettre les compte-rendu des travaux qui leur sont exigés. Ces interactions font l’objet d’une évaluation sommative. Cette évaluation est décomptée dans le calcul de la moyenne de l’ECUE.
  • Des séances de regroupement présentiel sont organisées tout au long du semestre. La présence à ces séances est fortement recommandée pour une meilleure assimilation des cours.
  • Des séances de visioconférence sont organisées régulièrement le long du semestre, un planning horodaté des visio-conférences ainsi que des devoirs est transmis aux apprenants dès le début du semestre.
  • Les examens de fin de semestre se font obligatoirement en présentiel.

 

 

Les pièces du dossier de candidature doivent être classées obligatoirement dans l’ordre suivant :


1. Deux (02) photos d’identité ;
2. Copie de la carte d’identité nationale (ou du passeport pour les étrangers) ;
3. Demande d’inscription signée par le candidat ;
4. Formulaire d’inscription dûment signé, imprimé en clôturant l’inscription en ligne (Le formulaire contient une déclaration sur l’honneur attestant de l’exactitude des informations renseignées). Toute information erronée implique le rejet automatique de la candidature.
5. Une dissertation écrite (environ 01 page) montrant l’intérêt pour poursuivre le mastère, les objectifs professionnels recherchés et l’aptitude à inscrire cette formation dans un projet professionnel précis ;
6. CV ;
7. Copie du baccalauréat et des diplômes universitaires (avec décision d'équivalence le cas échéant) ;
8. Copie de tous les relevés de notes (y compris du baccalauréat) ;
9. Relevés de notes de toutes les années d’études, y compris les années de redoublement, classés par ordre croissant des années d’études ;
10. Attestations de travail, de stages ou tout autre document attestant l’expérience professionnelle, classées par ordre croissant des années ;

 

 

 

Inscrivez vous à notre newsletter :

Rejoignez nous :

FacebookTwitterRSS Feed